A+ A-

Le Service d'Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS)

Ouvert en septembre 1989, le Service d’Accompagnement à la Vie Sociale répond à une préoccupation de la politique associative dont le but est de proposer une solution d’accompagnement adaptée aux besoins et capacités des personnes adultes déficientes intellectuelles.

Parmi les palettes de réponses institutionnelles, le service se présente comme une alternative à l’hébergement. Il permet, donc, aux personnes concernées de vivre ou de se maintenir dans un logement individuel.

Dans ce cadre, le service est rattaché au Centre d’Habitat « Le Home Blanc » depuis le 01 janvier 2003.

La mission qui lui est confiée, s’articule autour de l’accompagnement de la personne adulte déficiente intellectuelle dans les diverses situations de la vie.

Le service intervient dans différents domaines :

  • Le logement
  • L’accompagnement au quotidien
  • L’hygiène et la santé
  • La gestion budgétaire et administrative
  • L’insertion professionnelle
  • L’accès aux loisirs et aux vacances

 

Les locaux administratifs du service se situent à Cambrai, dans le quartier Saint Druon et sont intégrés au Centre d’Habitat.

Ils répondent à la loi n°2005-102 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Ils sont adaptés à l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite.

L’Accompagnement: objectif principal du SAVS

L’objectif principal du Service d’Accompagnement à la Vie Sociale est d’accompagner, à moyen terme ou dans la durée, des démarches d’autonomie. Il s’agit d’écouter, de conseiller, d’orienter, de guider, de développer les compétences de toute personne en situation de handicap qui en fait la demande.

Le Service exerce un accompagnement et un soutien prolongés dans le temps, modulés en fonction des évolutions constatées et qui ne peuvent être réduits à des actions ponctuelles et limitées.

Le Service propose un accompagnement personnalisé.

Il coordonne en collaboration avec des partenaires extérieurs, les interventions dans les domaines suivants :

Personnel : écoute individualisée, soutien à la vie relationnelle (familiale, amicale et sociale).

Vie quotidienne : économie familiale, santé, logement, gestion du budget, démarches administratives, loisirs, vacances, aide à la mobilité et à la communication, vie domestique, alimentation, hygiène.

Professionnel : élaboration du projet professionnel, accès à l’emploi, suivi et maintien dans l’emploi.

 

Par conséquent, l’accompagnement proposé peut prendre différentes formes :

Une action éducative :

Elle se positionne dans un processus d’autonomisation progressive de la personne, de redynamisation. Les avancées restent dépendantes du degré d’autonomie de la personne accueillie et de ses capacités d’évolution.

Des conseils :

Les personnes accueillies souhaitent un avis, un réconfort moral ou tout simplement un échange humain, tout en restant libre d’appliquer ou pas ces conseils.

Des aides pratiques :

Quand l’apprentissage de l’autonomie ou l’aménagement de l’environnement sont insuffisants pour compenser la limitation des capacités et empêchent l’accès à certaines activités.

Une coordination des aides :

Cela prend la forme d’une prise de contact par les services avec les différents intervenants quand les personnes n’y parviennent pas seules. Elle permet de coordonner une action complémentaire.

 

A travers toutes ces dimensions, il apparaît difficile de définir concrètement la notion d’accompagnement. Cependant, dans la démarche d’un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale, l’accompagnement se caractérise par son aspect éducatif : il s’agit avant tout de

« faire avec » et non de « faire à la place de ». C’est le postulat de base d’un accompagnement réussi mais il se heurte souvent à l’obstacle du manque d’autonomie des usagers.

L’enjeu est donc de réussir à concilier l’aspect éducatif avec le degré d’autonomie de l’usager.

Le service rendu à la personne par le biais de différents étayages possibles permet de maintenir une vie en autonomie.

La population accueillie

La personne accompagnée par le SAVS doit bénéficier d’une orientation de la Commission des Droits et de l’Autonomie, conformément à l’article D132-155-13 du décret du 11 mars 2005.

Elle doit être âgée de 18 ans au moins et de 60 ans au plus lors de l’admission au SAVS.

Il n’y a pas de limite d’âge à l’accompagnement.

La personne accompagnée par le Service est une personne majeure dont le handicap principal est la déficience intellectuelle.

Une personne qui obtient une orientation SAVS, doit avoir l’autonomie ou les capacités nécessaires pour :

  • vivre seule, ou en couple dans son logement, voire continuer à vivre au sein de sa famille alors que celle-ci n’a plus la possibilité d’assurer le rôle d’aidant familial,
  • faire usage de son logement et l’entretenir ou le faire entretenir,
  • s’assurer une hygiène et une hygiène de vie suffisante pour ne pas se mettre en danger ou en difficulté,
  • être responsabilisé dans la maîtrise de son budget de vie courante avec l’aide du représentant légal,
  • nouer ou entretenir des relations sociales et pouvoir maintenir seule les activités sociales qui ont pu être initiées avec l’aide du SAVS,
  • pouvoir poursuivre une activité professionnelle en fonction de ses aptitudes en respectant les règles et les contraintes,
  • être autonome dans les déplacements habituels,
  • savoir connaître les limites et demander l’aide nécessaire, notamment au SAVS, lorsqu’elle est confrontée à une difficulté qu’elle ne peut résoudre seule.

Nous trouver

86ter rue Saint Druon
59400 Cambrai
Contact : eFoyersHomeBlanc@pbdc.fr - 03 27 72 93 93